Effet Geyser

Force G

Cet article est le deuxième de la série «Effet Geyser».

Il est possible que ce titre vous transporte dans vos souvenirs lointains datant de la fin des années 1970 jusqu’au milieu des années 1980. Ah! C’est fou comme le temps passe vite. Vous rappelez-vous le dessin animé «La bataille des planètes» avec ses cinq supers héros qui formaient une seule et unique force inséparable et invincible, la Force G? Commandé par Mr Cavelier, c’est à bord de l’oiseau de feu, le Phénix, que ces adolescents aux pouvoirs extraordinaires (Mark, Thierry, Princesse, Allumette et Kipodotés) parcouraient les galaxies afin de protéger l’humanité contre les attaques de la planète Spectra manœuvrées par Zoltar. Cher lecteur, aujourd’hui, je vous propose également de parcourir l’univers toutefois, celui-ci est intérieur. Je vous offre l’occasion de découvrir cette Force Geyser qui nous anime tous. Pour atteindre notre destination, nous devons plonger en Soi et parcourir des sentiers souterrains afin d’aboutir à une source puissante d’énergie pour faire contact avec cette force dont nous sommes les dépositaires. Ensuite, nous pourrons l’utiliser pour nous propulser jusqu’aux confins de notre vie. Voilà tout un programme! Êtes-vous prêt pour le décollage? 

 

Contact

 «La vie ne peut être comprise qu’en remontant à sa source première. Cette source est à jamais douce et sans fin.» Swâmi Râmdâs

En guise d’introduction à cette première série d’articles sur l’«Effet Geyser», je vous invite d’abord à établir le contact avec Soi. Pour ce faire, prenez quelques instants pour vous rendre devant un miroir ou pour saisir un miroir à main qui est suffisamment grand pour mirer votre visage en entier afin d’observer votre reflet. Examinez attentivement votre figure et particulièrement vos yeux. Résistez à l’envie de corriger les petits défauts, de vous faire un masque de beauté, un facial, de vous épiler les sourcils ou, le cas échéant, de vous raser les poils de la barbe ou de couper ceux du nez. Je vous invite également à faire la sourde oreille à tous les commentaires désobligeants qui pourraient vous venir à l’esprit. Regardez plus loin que ce premier reflet rendu froid par l’absence de sentiments bienveillants et l’apparition de critiques provenant des clichés véhiculés par les standards de beauté que vous reproduisez en examinant ainsi votre silhouette. Ici, il s’agit de dépasser les apparences pour pénétrer le niveau suivant d’observation. Prenez le temps nécessaire pour accueillir et apprivoiser les yeux du miroir qui vous observe afin d’y plonger le regard et d’emprunter cet œil nouveau, cette conscience qui a conscience de se regarder.

En contemplant ce visage qu’est le votre, comme un enfant, scrutez attentivement ce regard. (…) Ne cherchez rien, faites qu’observer et recevoir ce que ce reflet vous offre en pensées, images, sensations, souvenirs, visions spontanées ou autres informations intuitives. (…) Ouvrez-vous maintenant à cet amour que vous portez à votre égard. (…) Touchez cet espace sensible du cœur occupé par les meilleurs sentiments que vous éprouvez pour ce moi, cette identité que vous avez formée et raffinée de votre vécu et de tous les rêves qui vous ont poussés vers l’avant. (..) Maintenez ce regard et faites mentalement un bref survol de vos bons coups et de tous ce dont vous êtes fier. (…)

Vous êtes magnifique! Grimace, sourire, rire, larme ou clin d’œil, voilà quelques indices confirmant que vous avez fait contact. Saluez cet être divin que vous êtes, cette consciente aimante qui constitue votre part de lumière, votre essence première. (…) Personnellement, je suis toujours honorée et émue lorsque j’entre en Soi. Ici, les jugements n’ont pas de prise car l’usure de mes souliers témoigne du parcours que j’ai tracé à la sueur de mon front et de ma bonne volonté; je ne peux que me féliciter d’avoir fait de mon mieux. Voyez comme votre âme s’est enrichie en vivant cette vie. N’est-ce pas grandiose? Oui, parfois (et même trop souvent) c’est laborieux, voir épineux. Néanmoins cette aventure est extraordinaire et vaut son pesant d’or. Vivez ce rendez-vous avec Soi en suivant les directives de vos sensations internes. (… …) Lorsque vous aurez le sentiment d’avoir complété l’exercice, poursuivez la lecture.

 Les yeux du miroir

«C’est le miroir qui se mire dans la femme.» Xavier Forneret

Depuis des temps très anciens, on prête au miroir des qualités particulières de même que des pouvoirs magiques. Il possèderait la vertu de modifier l’état de conscience et d’ouvrir l’esprit. Il inciterait l’homme à amorcer cette quête de Soi et de tous ses mystères. Ceci rejoint certes ce que Lacan a formulé comme théorie et valide mes propres expériences.

Les travaux du psychiatre et psychanalyste français Jacques Lacan (1901-1981) démontrent que l’enfant complète une étape décisive de la structuration de sa personnalité en identifiant sa propre image dans le miroir. Ce reflet du moi développé au «stade du miroir» se transforme avec l’âge. Puisque le corps humain s’inscrit dans un processus de vieillissement, l’homme revisitera au cours de sa vie cette image et, par conséquent, ajustera sa perception de lui-même en fonction du regard posé. Accepter de vivre les saisons de la vie (l’enfance, la jeunesse, la maturité et la vieillesse) en relevant tous les défis qu’elles proposent et en saisissant les richesses qu’elles recèlent lui permettra d’assimiler en douceur les changements qu’il vivra et les pertes qu’il subira en cours de route, ce que le miroir ne manquera pas de lui refléter.

Loin de me perdre dans mon reflet comme Narcisse à qui l’on avait jeté un sort maléfique (ref. au mythe grec), j’apprécie ces moments d’observation de soi pour la plongée dans l’âme qui s’ensuit. Cet exercice qui m’imprègne de l’image que j’incarne m’amène à mieux saisir qui je suis à l’intérieur. Par les réflexions, les sentiments et les sensations suscités, je pénètre le moi pour aboutir en Soi. La conscience éveillée, je touche alors d’autres dimensions de l’être qui sont invisibles pour beaucoup d’entre nous qui sommes occupés à gérer les aléas de la vie et à essayer de reprendre le souffle. Cher lecteur, revenons à votre expérience.

Conscience de Soi

Lors de l’exercice précédent, qu’avez-vous observé en méditant votre reflet dans le miroir? Comme «Alice au pays des merveilles» ou «Martine à la Fontaine de lumière» (voir article Qui suis-je… mais vraiment?) avez-vous aperçu cette beauté rayonnante qui vous habite? En regardant bien attentivement le reflet de vos yeux, avez-vous vu cette lumière briller depuis votre source intérieure, votre Soi? Dans l’affirmative, n’est-ce pas là une illustration bien sentie du proverbe qui affirme que «les yeux sont le miroir de l’âme»? Saviez-vous que lorsque nous sommes connectés à cette source que notre aura (corps de lumière) s’illumine de son plus grand potentiel de croissance (voir article Brillez de toute votre lumière)? Ainsi gonflés à bloc de notre propre lumière, partout où nous passons nous emplissons le lieu de cette essence que nous émanons depuis tous nos Chakras (se sont  les « organes » de notre corps de lumière qui se présentent sous formes de roues d’qui tournent. Elles alimentent notre corps d’énergie. Voir article «Peace, love… and disco!»). Ces particules ondoyantes de lumière subtile que nous projetons vers l’extérieur sont également des informations codées sur qui nous sommes ainsi que sur ce que nous portons comme bagage (i.e. notre vécu, nos états d’âme, nos préoccupations, nos objectifs, nos rêves et nos aspirations).

En irradiant ce contenu dans notre environnement, ces données inscrites dans notre aura atteignent tous ceux qui sont à l’intérieur du périmètre de notre rayonnement (qui s’étend également avec chacune de nos pensées qui voyagent). Les informations-lumière qu’ils décodent à des niveaux subtils et intuitifs forment des points d’attraction qui agissent telles des aimants. Ainsi, ceux qui éprouveront alors une correspondance ou une affinité avec notre énergie chercheront à établir un contact puis à échanger sur ce que nous éveillons en eux (un commentaire, une question sur un sujet, une remarque, le partage d’une information,  etc.). La même chose s’appliquera pour nous qui ferons le premier pas vers l’autre qui suscite une connexité quelconque avec nous. Voilà qui démontre l’importance de laisser libre cours à nos élans intérieurs qui, quoique bien souvent inconscients, ont trouvés le bon endroit et le bon moment pour s’exprimer dans cette occasion qui se présente. Réprimer ou censurer cet élan va contre nature. Il s’inscrira alors comme un rendez-vous manqué. Un autre cycle d’actions en cascade sera donc nécessaire afin de réunir à nouveau les conditions favorables à la création d’un second rendez-vous qui visera à nous donner cette précieuse information qui nous a échappée. Ainsi, il importe de ne pas bloquer notre énergie Geyser.

C’est ainsi que par la loi d’attraction nous appelons vers nous les gens et les situations qui ouvriront nos horizons vers une plus grande réalisation de soi. Il est important, voir essentiel, de nous habiter pleinement (d’être connecté à notre source et à notre Force Geyser) non seulement pour accroître notre rayonnement, attirer exactement ce que nous cherchons et saisir les occasions qui nous sont offertes, mais également pour agir de la sorte avec autrui en contribuant au perpétuel échange qui fait tourner le monde. Ainsi, pour chaque personne rencontrée nous avons quelque chose à donner et quelque chose à recevoir pour l’accomplissement du Dharma personnel (mission de vie) et Dharma collectif (plan divin). Mais comment fonctionne cette Force Geyser?

Anatomie du geyser

«La force de l’eau vient de la source». Proverbe persan

La Force Geyser, c’est la puissance motrice qui réside en chacun de nous. Lorsqu’elle est éveillée puis canalisée en énergie créatrice, elle transforme notre vie. Elle nous met en relation avec le meilleur de nous-même qui s’exprimera alors autour de nous, tout comme le fait le jaillissement d’un geyser Le but de cette méthode l’«Effet Geyser» est donc de faire prospérer cette puissance dans votre vie.

Pour bien saisir la démarche que je vous propose, voyons ce qu’est un geyser. Selon  Wikipédia ce phénomène géothermique est «un type particulier de sources d’eau chaude qui jaillit par intermittence en projetant de l’eau à haute température et de la vapeur.» Ainsi, sous l’effet de la pression engendrée par le magma qui chauffe la source d’eau, cette énergie thermique cherchera à se libérer en empruntant un circuit souterrain qui aboutira en jets projetés à la surface de la terre. À la base, nous sommes tous une source d’énergie qui peut se comparer à celle que fait naître un geyser, à sa puissance de jaillissement (la Force Geyser).

Suivant ce schéma, nous sommes une énergie vitale représentée ici par une source d’eau souterraine. À ce stade l’énergie est latente ou, si vous préférez à l’état de potentiel, attendant que le magma l’anime d’un mouvement par le réchauffement de l’eau qui activera ses atomes. Le magma engendre cette poussée vitale animée par la volonté d’exprimer désirs, aspirations, rêves et souhaits qui sont autant de réservoirs ou de chemins de réalisation. Plus vifs sont les sentiments éprouvés, plus la poussée (Force Geyser) sera puissante, ce qui aboutira par le jaillissement d’une colonne d’eau qui symbolise l’accomplissement de soi. Cependant, certaines conditions peuvent empêcher ce jaillissement. En effet, l’ego peut se fabriquer de faux geysers qui finiront en mare de boue. Il est également possible d’obstruer un geyser ce qui fera stagner l’eau souterraine. Or, il vaut mieux en être avisé le plus tôt possible pour éviter de telles manifestations dans notre vie. C’est ce que nous verrons lors de notre prochain rendez-vous.

Cher lecteur, d’ici là je vous invite à maintenir ce regard conscient posé sur votre reflet lors de votre rituel matinal afin de vous relier à votre source geyser à tous les jours. Et, puisque vous y êtes déjà, offrez-vous ce sourire complice entre moi et Soi qui réchauffera votre magma et donnera un élan particulier à cette journée qui s’amorce.

À bientôt!

© Martine Trudel, 2012

Information exclusive. Toute reproduction autorisée avec la mention explicite du nom de l’auteure et du site fontainedelumière.wordpress.com.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s