Accès VIP·Réflexions à la fontaine

Faire peau neuve

______________________________

*************25ième article*************

____________________________________________________

Préambule

Cet article n’est pas une publicité de crème beauté qui prône le rajeunissement de la peau ni une invitation à vous faire chouchouter dans un spa et à enfiler les soins les uns à la suite des autres jusqu’à ce que vous soyez métamorphosé. Quoique ce ne soit pas à dédaigner, surtout après ce périple fougueux à l’île du plaisir (http://wp.me/p2yd6S-B0) qui nous a valu toute une déroute! Cher lecteur, c’est que pour souligner notre 25ième rendez-vous à la Fontaine de lumière je vous invite à faire peau neuve en contactant les forces vivifiantes du Soi. Inutile d’attendre le printemps pour revivre. Faire peau neuve c’est maintenant!

Une bouffée d’air frais … ou préférez-vous mieux chaud!

Comme vous l’avez déjà remarqué, je profite de cette occasion spéciale  pour renouveler la présentation de ce blog. Ce nouveau look c’est peu de chose, mais tout acte possède en lui-même un potentiel de régénération capable de déclencher une série d’actions qui auront comme effet de modifier son état intérieur, de se restaurer et de balayer ce marasme mental qui nous afflige peut-être en ce temps de l’année. Comme une bouffée d’air frais (ou  chaud!), ces événements déclencheurs ont comme effet de recentrer notre vie sur cet idéal qui nous inspire, idéal dont nous nous sommes peut-être momentanément écartés sous le poids de nos lourdeurs hivernales. Ainsi mon intention est de vous offrir l’opportunité de refaire contact avec ce mouvement intérieur qui transporte ce je ne sais quoi de revigorant qui élève l’âme et l’emplit d’espoir, ce qui embellit la perception que l’on a de la vie.  C’est comme le souffle du printemps qui un bon matin vient réchauffer l’hiver donnant ainsi le signal amorçant la transition des saisons.Vous connaissez certainement cette sensation intuitive qui annonce l’arrivée de meilleurs jours? Du coup, cela ravive sa force de vie qui constamment cherche les moyens de s’épanouir. Ah, j’adore le printemps!

Il y a froid et frette!                                      

Nous sommes au cœur de l’hiver, du froid frette de janvier et de sa neige qui ne finit plus de neiger. Tout comme l’évoque les célèbres vers de Emile Nelligan dans «Soir d’hiver», il provoque chez certains cet ennui qui hante l’âme devenue las de ce jardin de givre et qui se demande bien «Qu’est-ce que le spasme de vivre?». Dans ces moments de mélancolie un peu de verdure et de fleurs ne peuvent que redonner confiance. C’est bien ce que j’ai conclu lors de ma dernière visite chez mon épicier. Vous vous dites peut-être «Mais quoi? Qu’est-ce qu’elle dit?». Voici le lien qui vous échappe. Pour illustrer les mécanismes qui régénèrent le moral et permettent de faire peau neuve, je vous présente un exemple d’enchaînement d’événements très simple, mais transformateur. Et, le point de départ se situe au supermarché. Eh voilà! Suivez-moi.

 Douce surprise

Après les fêtes et en fin de saisons, les commerces liquident les surplus pour faire place aux nouveaux produits qui seront disposés prochainement sur les étalages. Vous savez, se sont ceux qui vont nous servir dans les trois à six mois à venir. Ishhh! Wô les moteurs! Ça va trop vite! Enfin bon, ce qui est positif c’est que les rabais permettent de faire des économies significatives. C’est donc le moment propice pour oser s’offrir une petite douceur comme ce fut mon cas dans cette histoire que je vous soumets à l’instant. Or, cette fois-ci l’inspection du rayon des soldes m’a réservé une petite surprise qui aura au final une grande portée.

Le bonheur fait monter la chaleur              

À la fin de mon parcours au supermarché je jette toujours un coup d’œil aux articles en rabais étiquetés d’un rouge flamboyant; impossible des les manquer! C’est en examinant les bacs de liquidation que j’ai trouvé des petits pots de pivoines en soie datant probablement de l’année dernière. Bref, il n’en faut pas plus à mon imagination pour s’étirer et prendre de l’expansion. En moins de deux, tout plein d’idées déco se bousculent en flash sur mon écran mental en prévision de la prochaine saison que j’attends avec impatience. Ainsi, l’attraction âme (besoin de renouvellement) et pot de fleurs (représentation de l’arrivée du printemps et de la fleuraison) est au maximum. Pour un dollar chacun (au lieu de six), j’en prends trois, les plus fournis et les plus beaux. Je termine ma ronde et passe ensuite à la caisse.

Je présente alors mes trouvailles à cette caissière que je rencontre à chaque semaine en lui disant que je me prépare déjà pour la prochaine saison. Toujours aussi adorable, celle-ci me réponds spontanément «Inutile d’attendre! Il n’y a pas de restriction. On peut ajouter des fleurs dans son décor en tout temps. Même en hiver ça donne un cachet spécial à une pièce». Merci beaucoup de me rafraîchir ainsi la mémoire! C’est tout à fait vrai. Côté météo nous devons effectivement suivre les saisons au rythme que leur donne Dame Nature. Toutefois, nous avons le pouvoir d’intervenir en disposant l’intérieur de nos maisons de manière à créer un environnement chaleureux où il fait bon de se retrouver, aménagement que l’on peut facilement renouveler par des petits articles fleuris qui inspirent de grandes choses en Soi.

Ainsi, en dépit du froid polaire que nous connaissons depuis une semaine, le fait de me projeter dans la saison de l’éclosion des bourgeons et des pousses vertes crée un certain relâchement de tensions intérieures qui s’exprime sous forme de grands soupirs libérateurs. Emplie de ces sensations de légèreté qu’inspire la renaissance, je me surprends à briller comme le soleil. Wow! Est-ce possible! En pénétrant cet hiver j’ai oublié les sensations extraordinaires que procure la douce chaleur et ce qu’elle fait naître dans la nature comme en moi-même. Comme c’est ressourçant! Forcément cela changea mon état d’esprit. C’est ainsi que je termine mes courses au supermarché, ce qui m’incite tout bonnement à arrêter au comptoir Loto, chose que je fais que très rarement. Me sentant particulièrement rayonnante, je me dis que cette humeur radieuse est certainement chanceuse. Je me procure alors deux billets de Fiesta (encore des traces de mon passage à l’île du plaisir!).

Je poursuis ensuite ma journée en faisant la tournée des grands ducs afin de rayer sur ma liste tous les éléments qui s’y trouve. Je mets ensuite la main sur un nouveau cahier qui me servira de journal; Voilà déjà quelques mois que je cherchais un modèle qui me convient et up, il apparaît à ce moment précis. Je suis donc tout à fait ravie de cette seconde découverte.

Mes achats complétés je retourne à la maison. Je range les provisions et débute l’écriture d’affirmations inspirantes dans mon nouveau journal, activité que j’affectionne particulièrement. J’en profite pour faire la liste de tout ce que j’apprécie dans ma vie en commençant par le printemps. J’ai rempli deux pages! Ceci a comme effet de maintenir cet état intérieur de douce allégresse et me rappelle ces deux tickets chanceux que j’avais presque oubliés. Eh oui! Une fois vérifié, je constate que j’ai gagné sur les deux billets! Me voilà transportée encore plus haut sur l’échelle du la joie. C’est une somme très modeste qui, cependant, est suffisante pour m’offrir cette robe que j’envisage me procurer pour un voyage que je ferais en mars prochain.

Ensuite, le soir venu je débute une session improvisée de décoration pour disposer ces jolis pots de pivoines. Ceci résulta par la création d’un centre de table. Comme elles sont romantiques ces pivoines! Avec la Saint-Valentin qui approche c’est parfait. Au fait, voilà de beaux projets chaleureux à préparer. Ceci me donna ensuite l’idée d’allumer des chandelles et méditer comme je le faisais souvent il y a quelque temps. Bref, ma journée s’est terminée sur une note délicieuse. Ah! Il y a de ces jours qu’on ne voudrait jamais qu’ils ne finissent. Celui-ci en est un. Avec tout ça, j’ai complètement oublié ce froid d’hiver qui devient très secondaire dans la hiérarchie de mes préoccupations.

lunette pivoine 030

Le lendemain, de manière tout à fait inattendue, cette énergie toujours présente me donne l’élan de changer certaines choses que je souhaite améliorer depuis plusieurs mois, voir depuis plus longtemps. Croyez-moi, ce renouvellement vient à point. Voilà que je me mets en marche avec la détermination de trouver exactement ce que je cherche. Depuis je surfe encore sur cette vague d’enthousiasme que je tente de nourrir afin qu’elle perdure le plus longtemps possible. Comme un effet boule de neige ceci m’inspire d’autres actions qui me font sortir de mes lourdeurs, celles qu’ont fait naitre ce jardin de givre.

L’effet boule de neige

Cet exemple illustre la suite logique d’événements qui, telle un effet boule de neige, entraîne une succession d’événements qui provoquent des changements à différents niveaux, notamment de ma vision du monde, de mon attitude, de mon comportement et de la rétroaction qui s’en suit. Voici comment.

1.      Vision du monde : Le fait de prendre conscience qu’effectivement l’hiver passe cela décolle mon regard figé sur l’hiver frette (mise en perspective). Ceci propose un point de vue plus large (l’hiver s’inscrit dans la ronde des saisons) qui relativise la situation et me fait voir le meilleur à venir (courage, le printemps s’en vient). Ainsi, les pensées changent de focus ce qui transforme le monde selon cette nouvelle perspective remplie d’espoir. Avec l’ouverture à de nouveaux horizons il y a relâchement des tensions internes.
2.       Attitude : Étant revigorée par cette perspective nouvelle, la disposition de mon esprit se modifie et devient plus légère. Sachez toutefois que si ma vision du monde s’était obscurcie suite à un événement x, ma représentation et mon attitude seraient en adéquation avec celui-ci. L’article «Comment se relever d’une débâcle»  en est un exemple ( http://wp.me/p2yd6S-qd ).
3.      Comportement : Ma vision changée et mon attitude transformée entraînent ensuite un changement de comportement (i.e. faire l’achat de billets de Loto,  décoration improvisée, enclenchement d’un projet de saint-valentin, allumer des chandelles et entreprendre une session de méditation).
4.      Rétroaction : Ma vision du monde, mon attitude et ma façon de me comporter a un effet sur ce que j’attire vers moi (i.e. le partage avec la caissière qui renchérit sur mon enthousiasme, l’achat de billets qui s’avèrent gagnants, le journal enfin trouvé et l’inspiration engendrée). Toutes ces petites rétroactions isolées entraîneront à court, moyen et long termes d’autres situations (i.e. en me sentant radieuse, la nouvelle robe égayera une soirée de mon voyage qui attirera à son tour d’autres effets à ce jour inconnus; le projet de Saint-Valentin me tiendra le cœur au chaud en suscitant de l’enthousiasme avant, pendant et après l’événement et aboutira à de nouvelles orientations de couple; l’hygiène mentale soutenue au quotidien par mon journal m’inspirera d’autres actions en harmonie avec mes objectifs). Plus concrètement il s’agit de l’action des lois de cause à effet et de l’attraction. Or, simplement plus je suis optimiste, plus je pose des actions positives et plus j’attire des événements positifs. Voici un truc : pour créer le meilleur pour soi il est essentiel de garder bien en vue cet idéal, vous savez celui que vous formez dans votre esprit par rapport à une situation (c’est le résultat que vous espérez atteindre ou la situation que vous voulez vivre). Vos actions seront inspirées et guidées par celui-ci et il sera plus aisé de suive le courant de la vie qui vous portera jusqu’au prochain pas à poser pour faire évoluer cette situation.

En fait,  notre vie est une succession de gestes que l’on pose qui mettent en route une énergie qui croît et se multiplie. Ces actions posées deviennent des événements qui sont vécus simultanément et en parallèle sur notre ligne de vie et forment notre présent. C’est pour cela qu’on dit que la vie est croissance (un événement mène à un autre, puis à un autre) et que nous possédons tous le pouvoir de créer notre vie à l’image de qui nous sommes et de nos aspirations. Voici un schémas qui vous permet de prendre conscience que, par exemple, l’achat de pots de pivoines engendre d’autres événements qui eux feront naître d’autres opportunités et ainsi de suite, ce qui change le cours de ma vie. Faire peau neuve c’est donc de créer quelque chose de nouveau dans la trame de sa vie qui apporte un changement de perspective qui nous renouvèle. 

Pouvoir de création

                           plan croissance pivoine

Au-delà des saisons, la renaissance.

Ce processus de création que j’ai illustré à l’aide d’un cas vécu a bel et bien engendré une renaissance (changement de sa vision du monde) en plus de donner d’heureux résultats (changer de peau et épanouissement). Dans l’exemple partagé, je constate que même si l’hiver est toujours là, il est moins lourd à vivre puisque mon regard s’est modifié ce qui crée un manteau d’espoir qui m’enveloppe l’âme. La leçon que j’ai apprise dans cette journée est la suivante : Même si les temps sont froids ce n’est pas une raison pour figer comme la nature en dormante. Nous avons le pouvoir  de demeurer le maître de sa vie et de renaître en tout temps. Nul besoin d’acheter quoi que ce soi (l’achat de pots de pivoines est un exemple parmi tant d’autres), il suffit de changer quelque chose dans son environnement, de poser un geste et up le mouvement est enclenché!

Et la magie opère!

Pour une raison inconnue, je ne peux m’empêcher de m’interroger sur la question suivante : Si j’avais choisi un beau bouquet de fleurs fraîches, quel impact ce choix airait-il eu sur ma vie? Pour le découvrir, il faut faire des tests et remarquer les changements qu’ils apportent à son état d’être (vision du monde, attitude, comportement). Il faut également observer de fil en aiguille ce qu’il entraîne comme rétroactions directes et indirectes, à court, moyen et long termes. Si le résultat est heureux alors réjouissons-nous. S’il ne l’est pas, modifions l’objet et reprenons l’exercice. Bref, en empruntant ce regard du magicien qui met tout en perspective (vision globale -ce que démontre le schéma ci-dessus), vous découvrirez un tout autre univers et prendrez cette place qui est la vôtre, celle du créateur de votre propre vie non soumit aux aléas des saisons.

Maintenant c’est à vous de faire votre magie! Je vous invite donc à faire vos propres tests pour vérifier comment un événement X provoque des changements dans votre vie. Commencez par identifier une chose que vous aimeriez changer ou ajoutez à votre vie. Faites ensuite un premier pas dans cette direction (i.e. faire l’achat de pots de pivoines pour enjoliver l’hiver qui se fait rude) et observez ce qui se passe. Cher lecteur, amusez-vous avec la vie en jouant votre rôle de créateur. Semez des graines dans ce jardin de givre et profitez des pousses vertes qui émergeront une à la suite des autres. Qui sait où cela peut vous amener.

À bientôt!

© Martine Trudel, 2013.

Information exclusive. Toute reproduction autorisée avec la mention explicite du nom de l’auteure et du site fontainedelumière.wordpress.com.

Pour vous abonner à mon blog et recevoir directement mes articles dans votre courriel, inscrivez-vous dans l’espace prévu. C’est gratuit et enrichissant!

2 réflexions sur “Faire peau neuve

  1. Après cette journée particulièrement rude (y’a pas que l’hiver qui l’est on dirait…), je savais qu’en venant te lire, tu me ferais sourire et que tu m’apporterais des pistes de réflexion. J’ai tendance à oublier à l’occasion de rester maitre de ma vie. Les pressions environnantes, les gens que l’on doit côtoyer qui ne partagent pas notre vision, nos valeurs…je sais que je suis maitre de comment je réagirai envers ces situations, ces personnes. J’ai tendance à l’oublier et à me mettre à l’envers. La beauté de la chose c’est que je peux juste devenir meilleure à le faire. Il y a de l’espoir ! Merci Martine, c’est toujours un bonheur de te lire !

    1. C’est vrai Mimi que le fait que nous ayons à côtoyer des gens qui ne partagent pas la même vision du monde que nous comporte des défis. Nous ne sommes pas tous au même endroit pour les mêmes raisons; c’est une tour de babelle qui peut facilement se transformer en combat des gladiateurs au Colisée de Rome! On est loin de la sagesse des maîtres. Mais à travers tout ça on peut apprendre à se distancer émotivement de ces situations qui nous mettent à l’envers afin d’y voir plus clair. Il faut donc en prendre et en laisser; prendre ce qui nous appartient, ce qui nous apparaît fair play, et laisser l’autre sa part à gérer. Oui, il y a de l’espoir Mimi tant que nous sommes guidées par le meilleur de soi on est sur la bonne route! 😉

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s