Accès VIP·Réflexions à la fontaine

Vous êtes une perle rare!

logo-sc3a9rieuxPréambule

La perle est un objet précieux qui se forme à l’intérieure d’un coquillage. Pour la découvrir, nous devons le cueillir et ouvrir la coquille. Nous espérons ainsi trouver cette perle rare ou, comme le suggère l’expression, rencontrer cette personne qui nous comprend parfaitement et qui répond précisément à nos attentes et désirs. Elle est rare car elle ne court pas tous les coins de rues. Nos espoirs déçus nous le rappellent sans cesse. Cette perle, nous la cherchons la plupart du temps à l’extérieur de nous-même. Mais se pourrait-il qu’elle soit plus proche que nous ne nous l’imaginons? Est-il possible que nous soyons cette perle rare? Après tout, qui donc est mieux placé que nous-même pour saisir toute la profondeur et la complexité de notre monde intime?

Reflet de perle

Avec l’article «Qui suis-je… mais vraiment?», nous avons exploré le concept du Soi, c’est-à-dire notre nature universelle, ou divine, qui est beaucoup plus vaste que la structure que forme la personnalité de l’être humain. Nous sommes une âme incarnée dans un corps, ayant un cœur, une tête et un esprit. Par le reflet du miroir, nous avons pris contact avec cette autre dimension de nous-même qui est souvent endormie par le métro-boulot-dodo, c’est-à-dire par nos conditionnements et pensées automatiques qui régissent machinalement notre quotidien. Nous avons saisi que la présence à Soi permettait l’éveil à cette conscience supérieure que nous sommes et, guidé par cette intelligence et sagesse intérieure, qu’il nous est possible de nous unir à la part lumineuse de nous-même, le Soi, et de transformer notre vie pour qu’elle reflète nos aspirations les plus chères. Centrés en nous-même, je crois sincèrement que nous sommes cette perle rare que nous cherchons tous à travers la rencontre de l’autre. L’unité et la plénitude sont des états accessibles en se reliant à cette perle qu’est le Soi.

Cher lecteur, dans cet article je vous propose d’investiguer ce rapport à Soi, ainsi que son langage (le symbole) en examinant certains chemins qu’il emprunte pour voyager à travers nos états de conscience afin d’attirer notre attention. Le but étant de se relier au moi. Le Soi nous ouvre à une merveilleuse réalité qui est tout autre que celle que nous montre ce monde gris dans lequel la plupart d’entre nous marchons comme des zombies attendant que vienne le vendredi pour vivre enfin sa vie jusqu’au dimanche soir. À la fin du parcours, évitons-nous ce réveille brutal qu’est la sensation d’avoir passé à côté de l’essentiel de la vie. Si nous voulons vivre pleinement et souhaitons établir la communication avec cette perle rare, le symbole nous permettra d’y parvenir.

Sortir de sa coquille

«Le symbole est la perle du langage, cachée sous la coquille des mots.» Jean Chevalier et Alain Gheerbrant

Afin de renouer avec cette partie de nous-même qui est cachée dans la coquille de la personnalité, il importe tout d’abord de connaître son existence, celle de l’âme, pour ensuite tenter de s’y relier par l’établissement d’un mode de communication. Voyons comment le symbole nous permet de dialoguer avec cette part sage et divine qui nous anime.

Notre monde est composé de symboles. Pensez à un objet qui représente la santé, un autre l’amour, puis le temps et la chance. Il y a de fortes probabilités que l’image de la pomme, du cœur, du sablier et du trèfle à quatre feuilles vous viennent spontanément à l’esprit. Ainsi, d’un seul coup le symbole nous donne accès au sens (à l’essence) des choses sans nécessiter de longues explications. C’est un langage universel accessible à tous qui est coloré par son expérience et teinté de sa culture. On dit que le symbole est, d’une part, personnel lorsqu’il est formé à partir de notre propre vécu et, d’autre part, universel lorsqu’il réfère au savoir inné qui est commun à l’humanité (il est constitué à partir de la sagesse acquise par le cumul des expériences de toutes les femmes et tous les hommes qui ont foulé ce sol depuis le début des temps : mythes, légendes, contes, coutumes, etc…).

Or, depuis la naissance de l’humanité, nous avons nommé puis illustré par symboles et images les choses, les êtres et les interactions vécues avec ceux-ci afin de représenter notre expérience. De ce contact, notre esprit, ou cette conscience derrière nos yeux qui regarde notre vie se dérouler, en formule un résumé, en extrait le sens, puis le symbolise. Nous passons donc notre vie à interpréter ce que nous percevons avec nos sens, à se relier au symbole et à en former de nouveaux arrangements pour expliquer notre vécu, et ce, d’une expérience à l’autre. La plupart de cette information est entreposée dans nos archives, c’est-à-dire dans le réservoir de l’inconscient personnel qui garde en mémoire tous nos souvenirs.

Le symbole est donc le langage du Soi qui voyage entre les différents plans et niveaux de conscience. C’est à partir de celui-ci que s’établit la communication entre nous et le monde, entre notre part physique et subtile et entre notre part consciente et inconsciente. La psychanalyse est une méthode d’investigation de la psyché de l’homme qui permet de contacter ces symboles qui vivent en nous, de relever le sens qu’ils font et de conscientiser ce vécu qu’il transporte. Cette conscience d’être, le Soi, emprunte différents chemins pour nous communiquer quelque chose.

Le messager et son message

« Le mystère est dans cette vie, la réalité dans l’autre. » Max Jacob 

Pour comprendre la subtilité de cette communication qui s’établit entre le moi (la personnalité) et le Soi (la divinité) notamment par l’interaction de symboles (personnels et collectifs), je vous propose quelques exemples qui proviennent de ma propre expérience à travers le rêve, la rêverie, le journal intime, la numérologie, l’inspiration, l’art et la créativité, la répétition, le hasard, la synchronicité et le signe et la méditation.

• Les rêves : Depuis ma plus tendre enfance, je suis fascinée par le monde du rêve et les scénarios étranges qui s’y déroulent. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu la mémoire de ceux-ci. Les sensations et les images qu’il véhicule m’imprègnent jusque dans mes jours. Je m’intéresse alors à décrypter les symboles et les personnages principaux en tenant assidûment un journal de rêves. Dès mon réveil, je m’affaire à cet exercice passionnant grâce aux outils que ma mère a mise à ma disposition; ce fameux dictionnaire des rêves publié par Québec loisirs qui a été parcouru de long en large des milliers de fois.  La libre association et l’analyse donnent une direction à la recherche de sens parmi toute cette information décousue et ces images qui m’habitent. J’y découvre alors la trame de ces histoires mystérieuses, ce qui me permet de faire un parallèle avec mon vécu. C’est ainsi que depuis mon inconscient j’arrive à puiser de précieux messages qui orienteront ensuite mes choix et mes actions. À certaines occasions le Soi s’exprime avec une puissance hors du commun. À ce sujet, permettez-moi de partager un fait inusité que j’ai vécu.

Un bon matin, je me réveille avec la comptine «Bingo» en tête, vous savez cette histoire qui raconte qu’un fermier a un chien nommé Bingo? Alors, je dis à Daniel, mon conjoint : «Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis réveillée avec cette comptine en tête qui se répète en boucle.» L’avant-midi passe, mais le refrain reste vivant. À l’heure du dîner, alors que nos pensées sont tournées vers notre repas, sur le poste de la télévision nous entendons chanter cette comptine mise dans un contexte particulier (le personnage est  éclairé par un rayon de lumière et monte dans le ciel en traversant les nuages avec ce fameux chien Bingo!). La mâchoire tombante, sidérés mon conjoint et moi nous nous sommes alors regardés avec les yeux aussi ronds qu’une pièce d’un dollar tellement nous étions surpris par l’étrangeté de l’événement.

D’après-vous quel est le pourcentage de probabilités qu’un tel événement ait lieu? Est-ce un simple hasard? En tout cas, de mon avis, le Soi me communiquait très, très, mais très clairement et consciemment «BINGO»! Faisait-il alors référence à la loterie «Bingo» ou à une solution bien ciblée et à ce moment précis où l’on se dit «Bingo! Ça y est, c’est exactement cela.»? Si je cherchais alors des preuves irréfutables sur l’existence d’une conscience supérieure, cette confirmation m’a littéralement cloué le bec et m’a fait avaler tous mes doutes! Bref, depuis ce temps, lorsque je me réveille avec une information qui me provient directement du pays des rêves, je sais qu’elle est importante et je l’accepte avec une foi inébranlable. S’il s’agit d’un refrain, mon esprit se met stratégiquement aux aguets prêt à saisir et analyser toute information. D’autres expériences de ce type ont lieues à des moments importants. Mon fils a d’ailleurs reçu son nom suite à une expérience similaire.

La Rêverie : Je ne sais pas si vous êtes comme moi, j’adore les rêves nocturnes, mais j’apprécie tout autant les rêveries du jour. Vous savez celles que l’on fait spontanément et qui nous font voyager vers des terres utopiques en passant d’un état de conscience à un autre? Que ça soit «Alice au pays des merveilles» ou «Martine à la Fontaine de lumière», les rêveries transportent des symboles et des idées importantes qui proviennent du Soi. Cet espace libre des contraintes habituelles permet à l’esprit de s’étirer et de faire descendre des idées nouvelles qui nous renouvellent. De grands inventeurs y ont puisé des idées géniales et bon nombre de questions ont trouvé leur  réponse grâce aux éclaires de génies et aux visions reçues lors d’une rêverie qui sont d’ailleurs composées de symboles. Ces activités peuvent être libres ou dirigées. Dans le cadre de la Fontaine de lumière, je vous propose des imageries mentales qui vous guident dans ce monde de symboles dans lequel nous vivons. À ce sujet, consultez l’onglet «Portes d’accès».

Cet espace bohémien n’est absolument pas du gaspillage de temps; il s’agit d’un moment hors du temps emplit de possibilités infinies qui attendent tout simplement d’être captées pour se matérialiser afin d’améliorer notre vie et d’y ajouter un brin de lumière. Je voyais défilé récemment sur mon facebook une citation du grand Albert Einstein qui va comme suit: «La logique t’amènera du point A au point B. Mais l’imagination t’apportera absolument partout.» La rêverie est un chemin que je vous invite à emprunter afin de donner à votre Soi l’occasion de vous nourrir d’information privilégiée. Faites-en un rendez-vous même si ce n’est que quinze minutes par jour. Votre Soi saura que ce moment lui appartient et qu’il a «le feu vert» pour faire descendre vers le moi un message pour votre plus grand bien-être. N’hésitez pas à lui soumettre vos difficultés, vos défis et vos questionnements. Voyez ce que ce vagabondage de l’esprit vous apportera. Je suis convaincue que votre Soi se fera un plaisir divin à ouvrir vos horizons et à vous pointer une direction.

• Le journal intime : Une autre méthode de communication avec Soi que j’utilise est le journal intime. Il s’agit d’un cadeau qui m’a été offert par ma chère marraine Carmen et mon parrain Ghyslain pour le noël de mes onze ans. À partir ce de moment et depuis toutes ces années, je possède un cahier qui permet d’écrire ce qui m’habite, de comprendre ce que je vis, d’élaborer des plans d’action pour faire face aux événements de la vie, ou encore, pour construire la route de mes rêves. Cette méthode me permet de dialoguer avec Soi et de faire ressortir cette voix bienveillante, affectionnée, rassurante, tendre, encourageante et optimiste qui sort tout droit de cette partie la plus lumineuse qui soit en moi.

Avec le temps, mon journal intime s’est transformé en journal de pensées positives ou j’y consigne mes rêves et espoirs sous forme de découpages, de dessins et de schémas que j’utilise quotidiennement pour méditer. Le symbole est omniprésent. Nul besoin d’écrire un roman car en une image vaut mille mots. Ce que j’ai compris de cette activité c’est que par le biais de l’inspiration, les images sortent du Soi pour se conscientiser dans le moi, qui lui les propulse vers le subconscient en vue de les faire naître concrètement dans ma réalité matérielle. Le journal ouvre les portes de l’esprit.

• La numérologie : Je viens tout juste de recevoir mon numéro de dossard pour le demi-marathon Oasis de Montréal dans le cadre des Rock n’roll marathon séries. La première chose que j’ai pensé à faire c’est la numérologie de ce chiffre qui m’a été attribué afin de situer consciemment les énergies avec lesquelles je compose dans ce parcours. Je fais la même chose pour les adresses de mes domiciles, celles de mes employeurs, les dates d’un rendez-vous ou d’un événement, les naissances et les décès par exemples. Avec cette information mathématique, je prends le pouls, ou si vous voulez le ton, de mes expériences en me donnant une idée du contexte d’expérimentation dans lequel je suis plongé. Il s’agit de point de repère. Ainsi, je me guide de cette information pour me situer et m’inspirer. Le sens que j’en retire est toujours bénéfique car il ne sert pas à bloquer mon mental dans une seule ligne de pensée ni à dicter mes comportements, mais elle sert à observer les événements avec une lunette particulière qui me prépare à vivre ce qui vient.

L’art, l’inspiration et la créativité : L’art est un des nombreux terrains de jeu de l’inspiration et de la créativité. L’expression de soi passe par différents canaux ou médiums qui mettent en scène une série de symboles. L’inspiration c’est cette impulsion qui nous pousse à faire quelque chose, à poser un geste particulier ou à créer. Passant par l’ordre dans lequel je planifie la réalisation des tâches quotidiennes ou, par la disposition des meubles du salon à la manière d’un feng shui intuitif ou, encore, par le thème d’un article pour ce blog, je suis toujours attentive et à l’écoute de ces élans qui placent chaque chose au bon endroit au bon moment et qui créent des merveilles. À tous les coups, je suis emplie de satisfaction lorsque je laisse l’inspiration me guider. Avec le temps, j’ai compris que ce mouvement est l’ordre divin qui m’aide établir ma vie sur une trame agréable, fluide, harmonieuse et épanouissante et qu’il vaut mieux en tenir compte pour ne pas se mordre les pouces avec ces «j’aurais donc dû».

La répétition, le hasard, la synchronicité et le signe : Les signes magiques de la vie forment cette catégorie d’événements qui sortent de l’ordinaire. Ils méritent qu’on s’y attarde. Il m’arrive souvent d’observer la répétition d’un même symbole. Ce qui attire inévitablement mon attention sur un sujet en particulier. Devant cette insistance, je n’ai pas d’autres choix que de pousser l’observation jusqu’à la réflexion. Par exemple, un cartable blanc a été acheté pour la rentrée scolaire de mon fils. Malheureusement, il a été  égaré. Après des recherches pour retrouver le dit objet, j’en viens à la conclusion que nous l’avons perdu. Je fais donc l’achat d’un second classeur. Et up, il est à nouveau égaré! Voilà tout un acte manqué! Il faut dire que j’utilise la même couleur de cartable pour ranger mes écrits. Alors, que dois-je conclure de cela?

Pour dépanner mon petit, je lui donne donc mon propre cartable. Qu’est-ce qu’une mère ne sacrifierait pas pour son enfant? Voilà une belle piste de réflexion. Tout ceci faisait probablement référence à mes questionnements face à mon orientation professionnelle qui reviennent systématiquement à l’ordre du jour à tous les autonomes; Est-ce que ma présence physique auprès de mes enfants est toujours aussi prioritaire et essentielle pour moi? Dois-je maintenant me diriger vers un emploi à l’extérieur? Me faut-il pousser la recherche d’emploi ou maintenir mes activités d’écriture à la maison? Aussitôt la décision prise, je retrouve les deux cartables qui, en fait, n’étaient pas vraiment égarés. Ils étaient tous simplement placés exactement là où ils ont été déposés à l’origine (dans l’armoire à bricolage des enfants et le coffret de la voiture), mais mystérieusement invisibles pour un moment. Soit j’ai sérieusement besoin d’un examen de la vue, soit je prends le bon côté des choses. L’optimisme est toujours la meilleure option. Ainsi, en plus de bénéficier non pas d’un cartable, mais de deux pour ranger mes écrits, j’ai aussi accru le nombre de pouces, ce qui permet de ranger encore plus de textes! Enfin, tout cela n’était qu’une tempête dans un verre d’eau… ou plutôt dans me tête!

D’autres types de signes et superstitions peuvent également nous interpeller lorsqu’ils surviennent dans notre vie. Pensons à l’oiseau qui se fracasse sur une fenêtre, un animal mort sur le perron, un objet mystérieusement perdu, une clé retrouvée, la montre qui s’arrête, etc. Ce cher Albert Einstein nous rappelle que « Le hasard, c’est le déguisement que prend Dieu pour voyager incognito. » Alors, restons à l’affût de tous ces événements. Il est possible que le Soi ait un message important à nous livrer pour notre évolution et notre bien-être.

La méditation : Cette pratique mentale et spirituelle nous invite à reposer notre esprit. Il existe différentes façons de méditer. Certains récitent un mantra et d’autres portent leur attention sur un objet en particulier, tout comme je le fais lorsque je médite sur une pensée positive, une carte symbolique, un principe spirituel ou un vœu. J’approfondis ainsi le sens que tout cela fait pour moi et m’en empeigne totalement. Ce qui libère une formidable énergie favorisant ma mise en action et qui nourrit le mouvement d’attraction. À d’autres occasions, la méditation me sert pour faire le vide mental et me libérer du brouhaha du quotidien. J’entre dans l’œil du cyclone pour y trouver la paix de l’esprit et pour m’asseoir en Soi. La pratique du yoga est également une forme de méditation que j’apprécie énormément pour tous les bienfaits apportés et la sérénité dans laquelle je suis transportée.

Récemment, par le biais de l’article  »Y-a-t-il une lumière au bout du tunnel? », je vous ai dévoilé un des mystères de la Fontaine de Lumière en vous introduisant aux perles-cartes. Il s’agit d’une information que j’ai conçue pour la méditation quotidienne. Cet outil vous invite à mettre en lumière votre vécu par les associations que vous faites avec les symboles et vous offre un message personnalisé. Je vous invite à consulter l’onglet «Perles-Cartes» pour de plus amples renseignements.

Avec toutes les informations que vous avez reçues dans cet article, vous avez beaucoup à méditer n’est-ce pas? La connexion à Soi est un lien précieux à redécouvrir et à nourrir. Je vous le confirme, vous êtes une perle rare et vous méritez tous les soins et les égards que suppose un tel objet précieux.

À bientôt!

@ Martine Trudel, 2012

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s