Accès VIP·Réflexions à la fontaine

Strawberry Fields: imagine l’harmonie

 «C’est la volonté qui créera l’harmonie intérieure et de votre âme. » Aristide Quillet

Mosaïque «Imagine», Strawberry Fields (Central Park), New York.

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion de marcher dans les jardins de Central Park à New York en plein cœur du mémorial de Strawberry Fields. Il s’agit d’un espace aménagé par YoKo Ono, la veuve de John Lennon, afin d’honorer ce célèbre chanteur et compositeur du groupe les Beatles. Je vous assure que ça vaut le détour. Outre la mosaïque Imagine (inspiré du titre de la chanson), j’ai eu l’opportunité d’admirer la fontaine de Bethesda qui représente cet ange bénissant un bassin bien particulier à Jérusalem. Celui-ci est accompagné par quatre chérubins qui symbolisent la tempérance, la pureté, la prospérité et la paix. Selon l’Évangile de Jean, Jésus y aurait réalisé une guérison sur un paralytique. Mise à part l’accomplissement de ce miracle et la beauté de la majestueuse sculpture d’Emma Stebbins, j’ai été charmé par les nénuphars et les fleurs de lotus flottants ça et là sur ses eaux; il s’agit de ma fleur préférée car elle signifie pour moi la croissance harmonieuse et l’épanouissement. J’ai également été ravie d’observer ces pièces brillantes au fond du bassin laissées par tous ces superstitieux. Évidemment, j’ai fais la même chose. Vous souvenez-vous de ce sous noir qui m’est tombé dans la main en ouvrant la porte de la sécheuse (article Pièce chanceuse)? Eh bien, c’est celui que j’ai offert à Bethesda! Ignorant ce que représentait la fontaine au moment où j’ai posé ce geste, maintenant que j’en suis informée, je suis très honorée de lui avoir confié mon vœu.

Fontaine de Bethesda, Strawberry Fields (Central Park), New York.

Cette expérience m’a fait réfléchir sur le mouvement harmonieux de la vie et sur cette aspiration que j’ai d’en intégrer le flux. Qui ne rêve pas de posséder cette force intérieure qui assure une tranquillité d’esprit, celle qui prédomine même dans l’adversité? Certes, elle n’a pas pour but d’éviter les problèmes de la vie quotidienne, car étant déjà créés, il est trop tard pour s’en esquiver. De toute manière, cela serait vain. Cependant, cette solidité nous assure d’en sortir plus rapidement et dans un état plus serein. Les lois universelles qui gouvernent notre monde, celles d’où proviennent l’harmonie et la perfection, nous mettent en contact avec cette vibration de fond qui pulse dans la vie. Cher lecteur, je résume dans cet article quelques grandes lois et vous propose des outils pour les utiliser à bon escient. À la fin de cette lecture, vous comprendrez que c’est en ajustant la perception que nous avons du monde sur ces principes fondamentaux très simples, en les conscientisant et en les activant, qu’il sera possible de retrouver notre état naturel qui est aussi pur et harmonieux que le mouvement paisible d’une fontaine.

Loi du Dharma et loi du Karma

«Le dharma, au niveau individuel, est l’action ou mode de vie qui nous rend heureux et nous amène vers un épanouissement toujours plus completJean-Yves

Issu des philosophies indiennes, le Dharma et le Karma sont des lois qui préservent l’équilibre du cosmos. Le Dharma nous met en liaison avec le but de notre vie, tandis que le Karma nous responsabilise face à nos choix et nos actes.

Selon cette sagesse, le Dharma nous enseigne que chaque être humain (qui est en fait un être divin sans âge qui dispose d’un corps humain) a une mission d’incarnation, c’est-à-dire une tâche qui lui est propre et dont il a la responsabilité d’accomplir au cours de sa vie. La loi du Dharma en donne le sens et procure le sentiment d’être utile. L’exploration de nos talents et de nos intérêts nous guident, mènent et sont le Dharma. Puisque nous sommes uniques, personne ne peut faite cette tâche comme nous ni pour nous. Or, chacun doit trouver sa propre voie et tout mettre en œuvre pour la réaliser. En l’exprimant, nous rendons un grand service autant à soi-même qu’à l’humanité. Ainsi, lorsque nous manifestons notre Dharma, nous nous intégrons au flux harmonieux de la vie.

La loi du Karma c’est la loi de cause à effet. Elle se résume simplement au fait que nous récoltons ce que nous semons. Que nous en soyons conscients ou pas, à chaque instant nous décidons des choix qui influencent systématiquement notre vie et la façon dont nous la menons. En passant par le menu du souper jusqu’au choix de carrière, tous ces petites et grandes décisions (la cause) ont un impact (l’effet) sur notre projet de vie. Il est donc important de devenir conscients de nos choix afin de créer un résultat en harmonie avec nos aspirations. Pour cela, il faudra revoir notre façon de choisir et, forcément, prendre la responsabilité de notre vie. Adopter le comportement de victime (i.e. de son éducation, de ses parents, de son enfance malheureuse, de ses malchances, de l’incompréhension de son conjoint, des politiciens corrompus, des travaux routiers qui causent des bouchons de circulation, du patron castrant, de l’insuffisance d’argent, etc.) ne mène guère plus loin que ce cercle infernal. En lui fournissant de l’énergie, ceci accroît la vitesse de sa rotation, le mal-être qui s’en suit et le drame qui l’entoure.

Afin de mieux vivre la loi du karma et de sortir du cycle de la victimisation (passivité, plainte, soumission et colère), il est nécessaire de prendre son pouvoir et agir. Cela passe par la prise de décision et l’action. Alors, l’évaluation de ses choix et des conséquences qu’ils auront sur notre vie avant même de passer à l’action est essentiel pour intégrer le flux harmonieux de la vie. Posez-vous les questions suivantes: « Est-ce que la parole ou le geste que je m’apprête à dire ou à faire engendrera un plus grand bien-être et davantage d’harmonie dans ma vie à court et à long terme?» et «Est-ce qu’ils sont socialement responsables?» Si vous répondez par la négative, revenez en arrière et cherchez jusqu’à ce que vous ayez trouvé ce qui vous fais du bien. Assurez-vous également que cela ne vous cause aucun préjudice ni pour vous-même ni pour autrui. Désormais, nous ne blâmerons plus notre karma pour tous nos maux et utiliserons cette loi pour réaliser nos rêves.

Le pouvoir de la pensée et la loi de la manifestation

« Nous voyons d’abord notre succès ou notre échec, notre joie ou notre chagrin, avant qu’ils ne surgissent des scènes qu’enfante notre imagination. » Florence  Scovel Shinn

La programmation de la pensée est un sujet à la mode. Les ouvrages de ce genre abondent en librairie et je vous assure que c’est heureux puisque à titre d’humanité nous avons beaucoup à faire sur notre structure mentale pour redonner à la Terre sa beauté originelle. Le pouvoir de la pensée traduit le principe que ce que nous pensons se manifeste. Les différentes lois cosmiques fonctionnent de paire avec la pensée : la loi de la pure potentialité (nous vivons dans un champ de conscience où tout est possible, tout est illimité), la loi de l’attraction (on attire vers nous des énergies similaires à celles que nous projetons), la loi du désir ou de l’intention (le désir et l’intention transportent une force motrice de réalisation), la loi de la transformation (tout ce qui existe sur la terre à une naissance, un épanouissement et une mort); la loi de la conservation de l’énergie (rien ne se perd, tout se recrée), la loi du donner et du recevoir (l’énergie circule par l’échange), la loi du vide (faire le vide permet d’accueillir le plein), la loi de la prospérité ou de l’accroissement (le mouvement de la vie est richesse et abondance par la croissance et la multiplication), la loi de non résistance ou du moindre effort (la vie suit un courant naturel qui ne nécessite pas d’effort), etc. Ainsi, le pouvoir de la pensée renvoie au fait que ce que nous considérons comme réel dans notre tête, en pensée, le deviendra tôt ou tard dans notre réalité physique et matérielle.

Une des lois sur laquelle je me permets d’insister en matière de programmation de la pensée est la loi du commandement, c’est-à-dire faire des affirmations positives à propos de ce que l’on désire revient à ordonner leur réalisation. Pour faire de notre vie ce que nous espérons qu’elle soit, il importe de nourrir notre pensée de ces rêves que nous caressons. Voilà pourquoi je vous invite à chacun de nos rendez-vous à plonger au cœur de cette énergie pour qu’elle se fixe à vos pensées, vous inspire une direction et vous procure un élan de réalisation. À partir de cette connexion à soi, je vous incite maintenant à construire des affirmations positives et à sentir l’énergie qu’elles libèrent en vous afin d’observer ses effets dans votre vie. Revoyez ce vœu que vous avez offert à la Fontaine de lumière (article Mystérieuse fontaine) et utilisez-le pour construire ces phrases magiques qui créeront des miracles dans votre vie. Certains éléments de base peuvent vous soutenir dans cet effort.

Pour être efficace, l’affirmation doit être positive, susciter des sentiments agréables et être crue comme étant réellement possible. Saint-Mathieu disait : «Il vous est donné selon votre foi». Jésus quant à lui affirmait il y a plus de 2000 ans que: «Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu et vous le verrez s’accomplir». Plus on s’attarde sur l’affirmation, plus notre pensée en sera chargée et, par conséquent,  transformée. À son tour, l’énergie cosmique qui nous entoure s’en empeignera et s’animera pour co-créer avec nous ce que nous espérons de tout cœur. Référez-vous à l’article « L’énigme du Vénérable du sommet » qui reprend chacune des étapes du processus créateur afin d’incarner dans votre vie l’énergie de votre rêve et de votre Dharma. Or, si ce que l’on pense se manifeste, pourquoi alors constatons-nous trop souvent un écart entre ce qui est désiré et ce qui est vécu concrètement? Je vous répondrai que c’est habituellement parce que nos croyances bloquent l’accès et provoquent l’arrêt du pouvoir de l’affirmation.

Examiner ses croyances et reprogrammer son mental

«L’esprit de l’homme peut être comparé à un jardin que l’on peut cultiver intelligemment ou laisser à l’abandon; qu’il soit cultivé ou négligé, ce jardin doit produire et produit.» James Allen

La pensée est l’outil central de l’esprit car elle manifeste les désirs, crée la réalité et dynamise la vie. Il est absolument indispensable de surveiller ses pensées et de formuler soigneusement ses affirmations pour recevoir exactement ce que l’on souhaite. Il est tout aussi important d’examiner ses croyances et de reprogrammer son mental lorsque cela est nécessaire. La présence d’une discordance nous le signale. Par exemple, si j’espère m’enrichir, mais que je méprise l’argent et l’accuse du chaos dans le monde, je n’arriverai pas à prendre ma part d’abondance si je maintiens ce conflit intérieur; pourquoi voudrais-je créer le chaos dans ma vie lorsque je suis en quête du bonheur? Voyez-vous la contradiction qui empêche la réalisation d’un désir? Si je pense que l’harmonie s’installe à coup de vengeance, il y a peu de chance qu’elle traverse ce nuage noir (que j’engendre et alimente moi-même) pour éclairer ma vie.

Une croyance est une idée que l’on considère vraie. L’éducation reçue et la confirmation répétée de celle-ci (observer les événements à partir de cette perspective et poser des conclusions en sa faveur) lui donne de la force en la gravant de plus en plus profondément dans notre subconscient; l’idée devient croyance.  Même si elle n’est pas tout à fait «vraie», elle est vraie pour soi. C’est pour cela que l’on dit que chacun a sa propre vérité et que ce qui est vrai pour l’un, ne l’est pas nécessairement pour l’autre. Nous avons tous raison dans notre propre perception des choses! Il est donc inutile de forcer l’autre à penser comme nous. D’ailleurs, chacun à la liberté de penser comme il l’entend, et ce, au même tire que chacun est responsable de tout ce qu’il met et entretient dans son esprit. D’où la nécessité d’examiner ses pensées, de choisir ses croyances et se reprogrammer au besoin.

Pour reprogrammer votre mental, il importe, dans un premier temps, de nommer clairement votre désir ou votre vœu. Ensuite, il est utile, dans un deuxième temps, d’examiner les croyances que vous entretenez en pour et en contre à propos du thème dont il est le sujet (ce que vous affirmez comme une vérité). Il sera ainsi plus aisé d’identifier ce qui qui fait obstacle à l’accomplissement du vœu et de sentir ce qui le propulse vers l’avant. Vient ensuite dans un troisième temps, la formulation d’une affirmation qui permettra de changer graduellement la pensée erronée pour être remplacée par celle que vous préférez. Enfin, il est souhaitable, dans un quatrième temps, de répéter quotidiennement l’affirmation pour l’imprimer sur votre mental jusqu’à ce qu’elle s’y intègre complètement. Le fait de la sentir vraie à travers toutes les dimensions de son être (corps, tête, cœur et esprit) est garant de votre succès. Pour ce faire, il y a plusieurs activités que vous pouvez pratiquer.

L’outil que j’emploie pour reprogrammer mon subconscient est le journal d’affirmations. Évidemment, il contient des affirmations faites sur mesure, mais également des citations, des collages, des photos inspirantes, des gribouillages, des schémas et des plans. À chaque matin, je l’utilise pour méditer (répétition). Cette méthode est efficace puisqu’à ce jour, j’ai réalisé la plupart des rêves et des objectifs que je chérissais depuis mon enfance. J’ai même poussé l’exagération en me posant la question à savoir si j’avais pris de l’avance sur mon plan de vie! Sur quoi devais-je maintenant m’attarder? Je penchais sérieusement du côté des vacances! Blague à part, en reprogrammant mon mental, j’ai repris le retard que j’avais crée dans le passé. À présent, je m’affaire à réaliser mes vœux actuels en élaborant de nouveaux projets, comme ce blog, pour continuer à accomplir mon Dharma. Il reste tellement de choses à réaliser. Bref, avec ce précieux cahier, je nourris ma vision, ma motivation et maintiens mon enthousiasme pour tous ces projets amorcés. J’apprends ainsi à clarifier mes vœux, à cibler mes intentions, à les vivifier de mes sentiments, à élaborer des plans et à passer à l’action.

Toutes ces étapes participent à faire rayonner plus d’harmonie dans sa réalité par la programmation du subconscient. Plus elle règne dans ses pensées, plus elle s’installe en nous et se répand tout autour de nous.  Voilà qui termine bien ce rendez-vous! Le prochain article servira à comprendre la nature du subconscient afin de s’approprier notre réelle identité. En guise de conclusion, je vous laisse sur quelques affirmations qui sont aussi des souhaits que je formule à votre attention.

Affirmations:

«Dans chaque situation que je vis, je découvre la pensée juste, c’est-à-dire celle qui, centrée dans ma propre sagesse et mes meilleures intentions, crée l’harmonie. Je sors gagnant de toutes situations. »

«Je contacte et puise dans ma force intérieure tous ce qui m’est nécessaire pour grandir sainement. Je me renforce et me ressource dans les joies quotidiennes.»

«Mon idéal m’inspire la voie à suivre et la vie m’assure d’être dans le chemin de mon Dharma.»

«J’attire les personnes qui veulent mon bien et qui stimulent mon épanouissements. J’attire les situations qui me font du bien et qui contribuent à mon plus grand bien-être.»

«Je m’ouvre à l’abondance et saisis les occasions de m’enrichir. Mes actions génèrent la richesse.»

«La vie me dirige vers le partenaire parfait pour moi, mon âme sœur.»

Maintenant, imaginez l’harmonie.

À bientôt!

© 2012 Martine Trudel

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s