Accès VIP·Évolution de l'âme

Je suis la route lumineuse

10

Préambule 

« Nul ne fut jamais grand, sans un souffle de l’inspiration divine. »

– Proverbes

 Habituellement, je n’en parle pas aussi ouvertement, mais le soir, la nuit ou au petit matin je reçois souvent comme ça, tout bonnement, des petits messages de la vie. Ma conscience qui se situe alors entre l’éveil et le sommeil capte des mots, des phrases, des mélodies et des chansons, des images, des sensations, des intuitions, des noms… C’est aussi un moment qui m’amène à faire des prises de conscience et où surgit l’inspiration pour écrire un texte, fabriquer un objet artistique, concevoir un schéma, une idée pour résoudre un problème, l’intuition de devoir poser un geste particulier ou toutes autres choses de très concrets. Parfois même, l’appel est si grand que je dois me relever pour écrire mes idées, car il est impossible de laisser cette information me glisser entre les doigts ; si elle n’est pas mise sur papier, je ne m’en souviens plus à mon réveil.

En période active de création, mon sommeil est carrément morcelé. Même si je suis fatiguée, j’adore ! L’appel est si fort que la vie me pousse en bas de mon lit et m’implore d’avancer. J’aurais des anecdotes intéressantes à raconter par rapport aux synchronicités qui surviennent à la suite à ces interventions. J’ai donc appris avec le temps à ne pas résister à ce mouvement, à porter une attention particulière à ces inspirations et à observer ma vie sous un angle, disons-le, plus conscient et spirituel. Il ne s’agit pas d’un point de vue religieux, mais bien de la dimension libre et lumineuse de l’évolution de mon âme sur terre. Pour moi, c’est très clair, je suis un être de lumière incarné dans un corps de chair et ce qui m’importe le plus dans ma vie c’est de donner une place de choix à cet écho qui est en moi.

 Mon message le plus récent a été celui-ci: « Je suis la route lumineuse ». Le sens est double: (1) je suis comme le verbe être et (2) je suis comme étant l’action de suivre une voie, un chemin qui m’est tracé. Ce message m’a beaucoup interpellé. C’est que récemment, j’ai pris une décision importante quant à la poursuite de mes activités professionnelles, ce qui aura certes une implication sur mon écriture et mes projets d’avenir. Chers lecteurs, ce texte vous informe des changements de direction que nous faisons tous en cours de vie qui nous ouvre les horizons et nous invite à ajuster notre style de vie afin qu’il soit en harmonie avec soi et en congruence avec son niveau d’évolution.

Problèmes hormonaux?                                    

« La croissance et le changement peuvent être douloureux, mais rien n’est plus pénible que de rester coincé quelque part où tu ne veux plus être. » – Mandy Hale

Lorsqu’on se réalise et qu’on s’accomplit, tout naturellement notre vision du monde se raffine et nous amène à vivre des transformations intérieures. Depuis quelques années, j’ai fait des pas de géants quant à la réalisation de mes rêves les plus grandioses. Mes bébés grandissent et j’ai plus de temps à consacrer à d’autres aspects de ma vie. Je le sens à l’intérieur ; un cycle se termine et un nouveau s’amorce tout doucement. Et voilà, que mes objectifs s’ajustent en fonction de mon vécu. Mon regard sur la vie m’amène donc à viser de nouvelles cibles, à faire des changements, à m’orienter plus particulièrement et à me positionner avec une plus grande fermeté. Les prises de conscience se sont faites plus intenses dernièrement. Un événement particulier m’a saisi de surprise. D’abord j’ai cru à un problème hormonal, vous savez les bizarreries qui se passent psychiquement avec l’arrivée de la préménopause et qui donnent de drôles d’idées ? Je me fais tellement rire avec mes hypothèses farfelues. Cela m’amuse beaucoup et ajoute de l’humour à mon quotidien. J’adore rire! En fait, il ne faut pas dramatiser, car tout ce mouvement provient d’une réflexion qui a été déclenchée suite à ma participation à un événement scolaire avec mon fils bien-aimé.

Exposer c’est s’exposer

« Découvrir c’est bien souvent dévoiler quelque chose qui a toujours été là, mais que l’habitude cachait à nos regards. » – Arthur Koestler

Début mai, j’ai exposé mes trucs à un bazar à l’école de mon enfant. J’avais en avant-première des exemplaires de mon tout nouveau livre « Bonheur Om̐niprésent : impossible d’y échapper » qui sera lancé le 5 juin prochain, des copies de mes coffrets de cartes de méditations quotidiennes, des cartes de souhaits et des petits mobiles de cristaux. J’ai eu droit à bon nombre de réactions de la part des gens et c’est cela qui m’a fait réfléchir. Étant donné la nature des objets que je proposais, j’ai reçu toutes sortes de regards et de commentaires. Les gens les plus intéressés s’approchaient doucement et manifestaient leur curiosité en me posant des questions sur mon livre et sur mes cartes. D’autres me confiaient vivre une période difficile espérant que mes outils les aideraient à trouver ce bonheur tant recherché. Il y avait aussi ces enfants qui étaient médusés par les cristaux ; c’était tellement beau à voir. Tous mignons, comme des aimants ils revenaient constamment à ma table pour les admirer du plus près qu’ils pouvaient. Puis, il y avait des gens plus sensibles à l’énergie qui me révélaient pratiquer diverses techniques de guérison comme le reiki (soin énergétique japonais). À l’autre extrémité, il y avait ceux qui n’osaient même pas approcher ma table et qui me lançaient des regards interrogateurs et parfois même sévères comme si on m’étiquetait de JoJo Savard (astrologue québécoise) sans ses belles lulus ou de gourou-gougoune d’une secte d’extra-terrestres préparant la fin du monde, ou encore d’une hippie sur un gros arc-en-ciel de bonheur complètement décrochée de la dure réalité. Les gens défilaient donc devant ma table et ce fut fort enrichissant d’être témoin de toutes ces réactions.

C’est alors que j’ai reçu comme un coup de fouet un commentaire venant d’un membre du personnel de l’école. Certes, il me connaissait comme étant la mère de mes enfants, moi la femme originale qui donnait à chaque année des cadeaux inusités aux professeurs de classe. Oui, au fil des ans, ils ont reçu mes cristaux, mes cartes, mes cartes de méditations quotidiennes et mes livres en cadeau. Je partage ce que je suis et ce que je fais quoi ! En parlant de moi à une autre personne, il dit spontanément: « Ah, bien oui, elle est médium ! » et je rétorque systématiquement « Bien non, pas du tout ! Je suis dans le domaine du travail social et je vous propose des outils de croissance personnelle ». Puis j’ai eu l’impression de nier une partie de moi que je cachais volontairement quelque part tout au fond des oubliettes pour éviter de m’afficher. Oui les questions métaphysiques et les démarches spirituelles me passionnent tellement que je pourrais en parler sans arrêt pendant des heures. J’avais aussi cette sensation d’être ridicule et d’être la seule à ne pas reconnaître cette évidence. Cette citation d’un auteur inconnu correspond exactement à ma pensée du moment : « Plus on essaie de rentrer dans le moule, plus on ressemble à une tarte. » Il vaut mieux en rire quoi!

Bref, je n’étais peut-être pas médium, mais il se passait beaucoup de choses étranges en moi-même et dans ma vie qui faisaient en sorte que je place la spiritualité au cœur de celle-ci. Oui, je l’avoue j’ai toujours été divisée entre la croissance personnelle et spirituelle, probablement par la peur d’être étiquetée de JoJo Savard sans ses belles lulus ou de gourou-gougoune d’une secte d’extra-terrestres préparant la fin du monde, ou encore d’une hippie sur son arc-en-ciel de bonheur complètement décrochée de la dure réalité. Et vlan dans les dents ! Avec du recul, je comprends à présent qu’il aurait été plus juste de répondre comme suit au commentaire « Ah, bien oui, elle est médium ! » : « Mmm, pas tout à fait, mais j’ai effectivement cette sensibilité que démontre les médiums. Voyez-vous, tout ce qui touche l’âme me passionne». C’est très différent de ma réaction initiale n’est-ce pas ?

Confiance

« Quoi qu’il arrive, crois en la vie, crois en demain, crois en ce que tu fais, mais surtout, crois en toi. » – Bill Kaultz

Pour éviter les jugements et les préjugés de ce type, je me suis camouflée derrière le « social » pour arriver à traiter par la bande de l’évolution spirituelle de l’âme qui est à l’écoute de sa propre sagesse. D’ailleurs, c’est le chemin que nous empruntons tous par rapport au développement de la personne. Cependant, la plupart d’entre-nous arrêtons en plein parcours, restant ainsi bloqués. Peut-être est-ce aussi par peur d’être étiqueté ou jugé comme ce fut le cas pour moi ? Or, je me suis placée dans le placard toutes ces années pour ne pas être mise sur le bûcher. Ouf ! Vous le savez, ce n’est pas tout le monde qui est ouvert à approfondir la vie plus consciemment et j’ai déjà reçu mon lot de confrontations et, sans être préparée à les recevoir, cela m’a blessé. Or, je me suis enveloppée d’un cocon, évitant de m’exposer tout simplement. À présent, cette pelure n’est plus confortable, car elle m’enferme et me retient de prendre mon envol. Il me faut absolument honorer tout ce que je suis et vivre ma vie dans ce respect de soi qui comprend, accepte, supporte avec bienveillance et fortifie l’être que je suis. Plus solide et confiante, je sais que tout se passe pour le mieux et que peu importe ce qui arrive tout va bien aller.

Vous savez, il n’y a rien de sorcier à approfondir la vie à travers différentes voies dites « marginales ». Tous ces chemins sont des alternatives au chemin prédéfini par notre société quant à ce que doit être la vie d’un humain de sa naissance jusqu’à sa mort. Sur cette route qu’est notre vie, nous avons non seulement le droit d’être nous-mêmes, mais nous avons l’obligation d’exprimer les couleurs qui nous habitent afin de se servir de sa propre sagesse pour évoluer et être heureux. C’est ainsi qu’on devient souverain de sa propre vie.

Comme je l’explique dans mon livre « Bonheur Om̐niprésent : impossible d’y échapper », nous avons une compréhension du monde qui est très souvent limitée. Malgré que nous soyons tous pourvus de quatre plans, soit le corps, tête, cœur et esprit, la plupart des gens s’en tiennent à une conception de la vie construite dans le mental inférieur qui les font tourner dans la ritournelle du « métro-boulot-dodo ». Nous avons appris à mettre de côté la dimension du cœur pour se protéger de la souffrance et celle de l’esprit, car sa guidance vient la plupart du temps en contradiction avec ce qu’on nous a appris durant notre vie, soit de rentrer dans le moule plutôt que d’afficher ses vraies couleurs. Cela nous place donc dans un espace inconfortable où se vit une très grande dualité qui crée des tensions internes : que dois-je faire? Suivre la voie qui est déjà défrichée et que tout le monde emprunte ou la voie que me montre mon cœur et ma sagesse intérieure et que je suis le seul à pouvoir emprunter? Vous savez, celle qui fait vibrer de bonheur ?

Le courage d’être soi

« Le véritable courage consiste à être courageux précisément quand on ne l’est pas. » – Jules Renard

 Cela demande du courage et de l’aplomb pour avancer selon sa propre vérité. Si nous ne sommes pas assez outillés pour s’encourager soi-même à progresser dans cette voie, tête baissée, on retourne alors dans la dimension inférieure de la vie où l’on stagne et plafonne tout en cherchant ce maudit bonheur qui nous échappe et qui nous met en colère. L’évolution complète de l’être humain nous amène à aller plus haut, soit à rejoindre la dimension cœur et à la traverser pour toucher celle de l’esprit, ce qui nous amène à vivre une vie complètement différente de celle que nous propose notre mental inférieur qui évalue, juge et critique tout le temps. On qualifie d’ésotérique cette voie empruntée par ceux et celles qui vivent intensément leur spiritualité, qui osent sortir des sentiers battus et qui ont le courage de suivre leur propre guidance intérieure ( leur intuition ). Vous savez ce grand mot qui fait peur ?

 S’assumer

« S’assumer c’est s’autoriser d’exister tel qu’on est. » – Maître Zen

Je suis une personne spirituelle emplie de beauté et de bonté. Je vois la vie à travers toutes les dimensions de mon être. J’aime sentir la vie de l’intérieur et la vivre intensément. Je vois le beau en toute chose et le bien derrière l’intention. Je m’attarde à des détails que peu de gens voient. Je suis sensible à la vie, j’observe les signes et symboles qu’elle me fait voir pour décoder la réalité dans laquelle je suis immergée. J’adore analyser mes rêves, donner un sens aux événements, déchiffrer les chiffres selon la numérologie, comme ceux qui se trouvent sur mes dossards de courses, les adresses des domiciles, les numéros de téléphone, les plaques de voitures et les ISBN de mes livres. Je suis attentive aux intuitions qui me parviennent lorsque j’entre en interaction avec un objet, un lieu ou un individu. Je vois la beauté des gens et sens la lumière qui jaillit de leur être. Je suis sensible à l’information que me donnent un prénom et un nom. J’aime connaître le signe zodiaque des personnes que je côtoie afin de comprendre dans qu’elle dynamique elles arrivent sur terre afin de mieux me relier. J’adore me connecter à l’autre au niveau de l’âme.

Je reçois donc de l’information selon un spectre beaucoup plus large que ce que le mental inférieur m’offre habituellement de remarquer ; c’est très peu de choses puisqu’il est fermé au merveilleux monde du cœur et de l’esprit et invalide tout le temps ces « singeries » que sont, par exemple, la numérologique, l’astrologie, les rêves, l’amour fraternel, universel et inconditionnel et l’intuition.

Je crois en la lumière qui est en moi, en vous et tout autour de nous. Au-delà de toutes religions, je crois et j’honore le Père Céleste et la Mère Divine, origine de toute vie. Je crois à l’unité.  Je crois à la présence des guides, des anges et des archanges. Je crois aux familles d’âmes, aux âmes sœurs, aux flammes jumelles, à la fraternité et aux maîtres ascensionnés. Je crois au plan de vie, aux contrats sacrés et à la destinée. Je crois en l’oracle, en l’oraison, à la divination. Bien malgré qu’il y ai certaines choses de tracées, je crois au plein pouvoir sur sa vie,  à la liberté, au pouvoir de choisir et au libre arbitre. Je crois qu’il n’y a pas de hasard et que tout est soigneusement préparé. Je crois aux synchronicités, à une intelligence supérieure qui nous guide et à la bienveillance de la vie. Je crois au pouvoir de la pensée, à la programmation du subconscient et aux forces de l’inconscient. Je crois à l’énergie ainsi qu’au voyage de la conscience, aux sorties hors du corps et aux rêves lucides.  Je crois au pouvoir des lois et principes universels, de la prière, des éléments, des pierres et  de la musique. Je crois au pouvoir des couleurs, des Chakras et des rayons d’énergies spirituels. Je crois au feng shui et au chi. Je crois à la vie avant la vie et à la vie après la vie, à la réincarnation de l’âme, à la loi du Karma et au Dharma. Je crois aux dons que sont la voyance, la télépathie, la claireaudience, la prémonition et la précognition. Je crois qu’il est essentiel de s’arrêter tous les jours pour méditer, prendre du recul sur sa vie, pour la purifier de ses lourdeurs et pour la programmer avec des pensées positives, aimantes, sages et bienveillantes. Je crois qu’il est important d’entretenir un espace de solitude pour et avec soi afin de garder un contact intime avec la sagesse de son esprit et aussi pour donner une direction épanouissante à sa vie.

J’aspire  sans cesse à m’améliorer, à croître en sagesse, à devenir une meilleure personne, plus libre et épanouie. Je m’inspire de la vie des grands maîtres et des hommes sages afin d’accroître ma compréhension de soi, de cette vie et de ce monde et d’acquérir une plus grande maîtrise de soi. J’aspire à vivre pleinement ma vie, à défaire mes nœuds, à guérir mes blessures, à corriger les plis de mon ego, à le sublimer, et à dépasser mes mécanismes de protection. Je cherche à raffiner ma personnalité, à développer mes talents, à retrouver mon unité, à grandir dans les meilleures conditions et à vivre sainement et sereinement.  J’apprends constamment et j’avance doucement. Je cherche à partager mes découvertes avec mes paires et à me relier avec compassion et en toute solidarité afin de créer la paix et l’harmonie en moi, autour de moi et sur Terre.

Je vis ma vie du mieux que je peux en suivant ma propre vérité. Je m’approche de plus en plus de mon idéal qui me guide. Ce n’est pas parfait, mais j’y trouve mon bonheur dans le plus simple de mon quotidien. Mais peut-on vraiment qualifier cette vie de simple?  Ne trouvez-vous pas cela extraordinaire d’avoir l’opportunité de vivre cette aventure que nous vivons ici  sur terre tous ensemble ? Nous participons à la réalisation du Grand Plan Divin et ça c’est un immense « wow ! » qui se fond dans l’infini.

Vous voyez, c’est tout cela qui m’intéresse et si j’aborde la vie uniquement sous l’angle du « métro-boulot-dodo », je trouve alors qu’elle est bien triste et terne. Je l’énonce telle une profession de foi, j’aime la couleur, le mouvement, la diversité, la hauteur,  la profondeur et le bonheur!

10336697_838150609530052_1185352154617358898_n

Vivre et explorer

« Rien n’est en dehors de l’homme et il ne peut explorer l’univers qu’en s’y projetant. » – Irène de Buisseret

Mais quel « streap tease » de l’âme ! Alors, je l’assume toute nue ! Je l’avoue et ne le cache plus, le côté divin de la vie me fait du bien. Et si mes intérêts et ma spiritualité font de moi une personne ésotérique, alors oui, je le suis – je suis la route lumineuse ! C’est mon Dharma –  ma voie et mon destin ! Je décide consciemment d’accomplir ma mission de vie en tenant compte de tout ce que je suis. Par cette décision, je dis oui et j’intègre consciemment ce chemin qui est emprunté par un groupe d’initiés qui suivent l’inspiration de leur sagesse intérieure. J’ai décidé de vivre ouvertement à partir de ce pôle, selon un niveau supérieur de perception pour accomplir ma vie. Voilà! C’est dit.

À présent, si vous vous attendez à ce que je déambule en toge blanche en récitant les saintes Écritures, vous allez être déçus. Ne m’imaginez pas non plus à essayer de vous convaincre de ma vérité vous suppliant de me suivre dans des inepties afin de sauver vos vies ou bien pour gagner le paradis. Je ne vous regarderai pas non plus du haut de mon ego en me mettant sur un piédestal pour jouer du « frisbee » avec les dieux. Mais non ! Je continue tout simplement à vivre ma vie comme je le fais maintenant, tout en affirmant l’ensemble de ce que je suis tout en nourrissant davantage mon esprit. En fait, je dirais que ce qui est changé c’est la disparition du désir de me censurer et l’affirmation de ma liberté. C’est ainsi que j’ose mettre de l’avant et explorer plus ouvertement cette dimension de la vie qui me stimule au plus haut point et qui m’élève vers le haut. Voyez-moi plutôt comme une belle bohémienne qui danse avec la vie et ajoutez-y cette force et intelligence qui anime Julie Payette (astronaute canadienne), qui s’avance dans l’univers, bien centrée dans son corps, sa tête, son cœur et son esprit, et vous aurez un portrait plus juste de l’énergie qui m’habite dans l’exploration de la vie.

1185160_673563922655389_1176633784_n                   Statue de cire musée Grévin Montréal – Julie Payette

Choisir sa direction

« N’allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n’y a pas de chemin et laissez une trace. »

– Ralph Waldo Emerson

 C’est donc ainsi que ce message reçu « Je suis la route lumineuse » prend tout son sens et me confirme que j’emprunte une direction plus épanouissante du point de vue de l’âme et de l’esprit. Or, pour avancer dans cette direction, j’entamerai fin mai une formation pour devenir praticienne en MARI® (Mandala Assesment Reserch Instrument) avec une formatrice de New York City (une ville que j’admire pour son art et sa liberté d’expression). Grâce à la réalisation d’un mandala suivi d’un choix de cartes de formes et de couleurs, le MARI® Card Test© (outil thérapeutique d’éveil à la conscience du Soi) permet de dialoguer avec la part inconsciente de sa nature et de révéler la dynamique de notre monde intérieur. Le MARI® est issu d’un mélange de sagesse universelle et de psychologie Jungienne qui permet donc de révéler et de mettre en lumière les aspects de notre être qui interviennent dans notre évolution ou qui la freine. Je vous en reparlerai c’est certain. D’ailleurs, j’aurai besoin de volontaires pour m’exercer à maîtriser cet art-thérapie. Ensuite, je projette d’aller suivre des formations diverses sur l’énergie et le corps de lumière. Ainsi, vous verrez circuler sur mon blogue toutes sortes de choses inspirées d’une plus grande lumière. Vous comprendrez alors que je ne suis pas « fêlée », mais que je suis plutôt touchée par de nouvelles informations qui m’ouvrent l’âme et approfondissent mon esprit que je partage plus ouvertement avec vous. Ceux qui s’auront m’apprécier pourront alors en bénéficier.

Sur un rayon de lumière

« En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant. » – Nelson Mandela

Chers lecteurs, comment se porte votre vie et votre corps, votre tête, votre cœur et votre esprit ? Êtes-vous sur une route lumineuse ou cahoteuse ? Est-ce que vous stagniez ou bien vous filez plutôt à vive allure ? Suivez-vous votre propre chemin de lumière ou bien marchez-vous dans l’ombre ? Quels aspects de votre être mettez-vous dans le placard ? Quels dimensions de vous-mêmes osez-vous mettre en pleine lumière ? Vivez-vous en toute liberté votre idéal de vie ?

La vie c’est la respiration de notre être qui fait bouger toute cette dynamique intérieure qui nous anime qui tient, retient, pousse et repousse dans notre corps de chair et de lumière et dans notre vie toute entière. Soyons libres comme la bohémienne et partons à la découverte du Soi  en nous plaçant psychiquement à cet endroit qui nous fait vibrer de joie. Il est toujours temps d’embrancher la piste qui vous ancre solidement au bonheur de vous accomplir pleinement. Ce qui est essentiel c’est ceci:

« Soi à toi-même ton propre refuge. Sois à toi-même ta propre lumière. » Bouddha

À bientôt!

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s