Accès VIP

Jour 7 : Faire la paix avec soi

Félicitations ! Nous avons traversé ensemble la première semaine du défi.

Petit récapitulatif des six premiers jours :

Jour 1 : Départ du défi pour se centrer quotidiennement dans la paix en soi. Jour 2 : Se créer un cocon de lumière pour rester en contact avec son sentiment de sécurité et de zénitude. Jour 3 : Prendre soin de soi pour se protéger de la négativité de l’extérieur et continuer à avancer. Jour 4 : Faire confiance à la vie et sentir sa bienveillance nous guider malgré le chaos extérieur. Jour 5 : Gérer les fluctuations d’énergie pour réguler les hausses et les baisses d’énergie occasionnées par tous les micros changements qui ont cours. Jour 6: Profitez du sixième jour pour aiguiser son sixième sens et suivre son intuition.

Je ne sais pas pour vous, mais hier j’ai rencontré deux petits lapins blancs en regardant ma réalité avec mon troisième oeil. Je me réjouis toujours lorsque la vie qui s’amuse avec moi en me présentant des synchronicités surprenantes. J’adore tout simplement et je prends plaisir à jouer le jeu de la vie ! Du côté moins amusant, j’ai aussi vécu la remontée de vielles mémoires qui se sont réactivées avec tout ce bagage incertain qui flotte dans l’atmosphère. Mon humeur s’en ai ressenti. Mais le bon côté des choses, c’est qu’à chaque fois que cela se présente, nous avons l’occasion de guérir ce matériel psychique qui n’a pas encore fait la paix en soi.

Comme pour la guérison d’un virus, en ce septième jour, je vous invite à noter la négativité qui refait surface en vous afin de vous en libérer. Noter, pour prendre conscience et libérer,  pour alléger notre âme de fardeaux portés afin d’incarner une plus grande zénitude. Comment fait-on cela ? C’est à la fois très simple, mais cela comporte aussi un niveau de difficulté.

D’abord, lorsque remonte le souvenir d’un événement non résolu ( la mémoire d’un conflit, d’une blessure…), l’important c’est de valider sa présence tout simplement sans nourrir la charge émotive et s’électrocuter avec ; c’est elle qui nous cause de la souffrance. C’est  difficile à faire, car nous résistons, nous nous accrochons à notre souffrance et cherchons à nous convaincre que nous avons raison de vivre la situation de cette manière.  Ainsi, ces émotions nous collent à la peau comme du caramel et nous nous débattons jusqu’à l’épuisement mental. L’idée c’est voir la situation avec un regard témoin ( avec du recul ) sans participer au combat que nous nourrissons ( entretenir un dialogue dichotomique du type: il a tort et j’ai raison, il est méchant et je suis gentil ). En lâchant ainsi prise et en demandant que la paix soit faite, la place pour que celle-ci s’installe se fera petit à petit et graduellement.

Parce que nous aurons alors réagit avec neutralité et zénitude, sans vouloir mettre la faute ou le blâme sur quiconque et sans intention autre que de laisser aller, la guérison s’installera tout doucement. Puis en mettant le focus sur la leçon que ce souvenir a laissé en soi, nous nous assurons ainsi de maintenir la paix en soi ainsi que sa zénitude.

Om ………………. ॐ à répéter en boucle autant que nécessaire. 

Namasté

Martine Trudel, T.T.S. | B.T.S | Maître Reiki

Praticiennienne certifiée M.A.R.I.

http://www.fontainedelumiere.com

martinetrudel.bts@gmail.com | 438-351-4254

©Martine Trudel, mars 

Ce texte peut être utilisé à condition que le nom de l’auteure et la source soient mentionnées et que le contenu ne soit pas modifié. Merci d’honorer ainsi mon travail.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s